Recherche

Le portail de référence pour l'espace de liberté, sécurité et justice

Décrypter l'actualité pour un espace public européen

Catégorie

Dignité humaine

Déclaration de M. Timmermans, vice-président de la Commission européenne, Mme Jourová et M. Navracsics, commissaires,sur la «Journée européenne du souvenir» pour la commémoration des victimes de tous les régimes totalitaires et autoritaires

Déclaration de M. Timmermans, vice-président de la Commission européenne, Mme Jourová et M. Navracsics, commissaires,sur la «Journée européenne du souvenir» pour la commémoration des victimes de tous les régimes totalitaires et autoritaires

Qui s’en est soucié ? N’oubliez jamais !(Eulogos)

« Le 23 août 1939, l’Allemagne nazie et l’Union soviétique signaient le pacte Ribbentrop-Molotov. Celui-ci a marqué le début de l’une des périodes les plus sombres de l’histoire récente de notre continent, conduisant à la déportation, à la torture et à l’assassinat de dizaines de millions de personnes vivant sous des régimes totalitaires. Si la fin de la Seconde Guerre mondiale a signifié la défaite du régime nazi, de nombreux pays d’Europe centrale et orientale ont continué de souffrir sous d’autres régimes totalitaires.

Demain, 77 ans après la signature du pacte Ribbentrop-Molotov, nous nous souviendrons de toutes les victimes des régimes totalitaires et autoritaires qui ont dévasté une partie de l’Europe durant le 20e siècle. La «Journée européenne du souvenir» pour la commémoration des victimes des régimes totalitaires et autoritaires perpétue le souvenir des victimes et rend hommage à celles-ci. Cette commémoration nous aide aussi à nous souvenir des enseignements tirés de ce sombre chapitre de l’histoire européenne.

Heureusement, les jeunes générations d’Européens n’ont pas connu la vie sous un régime totalitaire ou autoritaire. Il ne faut toutefois jamais considérer nos libertés comme un acquis. C’est la raison pour laquelle la préservation de la mémoire historique et notre attachement à la démocratie, aux droits fondamentaux et à l’état de droit restent plus importants que jamais.

Le souvenir de l’histoire de l’Europe doit nourrir notre détermination à défendre nos valeurs et nos principes communs.

Contexte

La «Journée européenne du souvenir» pour la commémoration des victimes de tous les régimes totalitaires et autoritaires est célébrée depuis 2009.

Le 23 août 2016, à l’occasion de cette journée, M. Tibor Navracsics, membre de la Commission chargé de l’éducation, de la jeunesse, de la culture et du sport, participera à un programme commémoratif et à une conférence ministérielle organisés à Bratislava par la présidence slovaque du Conseil de l’Union européenne. »

 

Texte en anglais http://europa.eu/rapid/press-release_STATEMENT-16-2844_en.htm

Lire la suite « Déclaration de M. Timmermans, vice-président de la Commission européenne, Mme Jourová et M. Navracsics, commissaires,sur la «Journée européenne du souvenir» pour la commémoration des victimes de tous les régimes totalitaires et autoritaires »

La jeunesse européenne au cœur de la renaissance européenne, une urgence vitale. L’esprit de Ventotene soufflera-t-il à nouveau sur ce glorieux petit ilot rocheux ?

Lire la suite « La jeunesse européenne au cœur de la renaissance européenne, une urgence vitale. L’esprit de Ventotene soufflera-t-il à nouveau sur ce glorieux petit ilot rocheux ? »

Quinze détenus de la prison militaire de Guantanamo ont été envoyés aux Emirats arabes unis (EAU), a annoncé le Pentagone, lundi 15 août.

Lire la suite « Quinze détenus de la prison militaire de Guantanamo ont été envoyés aux Emirats arabes unis (EAU), a annoncé le Pentagone, lundi 15 août. »

Jeux olympiques : l’équipe des réfugiés immortalisée sur une fresque faite par des street artists

Les dix athlètes réfugiés sélectionnés par le Comité international olympique pour participer aux Jeux olympiques ont été honorés d’une fresque gigantesque, peinte sur le boulevard olympique de Rio de Janeiro (Brésil). Lire la suite « Jeux olympiques : l’équipe des réfugiés immortalisée sur une fresque faite par des street artists »

Un grand et beau projet éducatif pour l’Europe : vivre ensemble sur un pied d’égalité, dans des sociétés démocratiques et culturellement diverses. Comment jouer un rôle actif dans une société démocratique.

Y-a-t-il priorité plus grande que celle que nous propose le Conseil de l’Europe ? Axer les programmes d’enseignement sur vingt principes directeurs destinés à lutter contre la radicalisation et promouvoir des sociétés plus tolérantes plutôt que l’exclusion et la stigmatisation. C’est la proposition qui a été mise sur la table de la Conférence du Conseil de l’Europe des 11 et 12 avril dernier. Lire la suite « Un grand et beau projet éducatif pour l’Europe : vivre ensemble sur un pied d’égalité, dans des sociétés démocratiques et culturellement diverses. Comment jouer un rôle actif dans une société démocratique. »

Turquie, réfugiés : le Conseil de l’Europe souligne la nécessité de lutter contre le travail des enfants, de favoriser la scolarisation et d’améliorer la situation des réfugiés qui vivent dans la précarité.

 « Le Conseil de l’Europe devrait aider les autorités turques à mener des politiques permettant d’éviter que des enfants réfugiés ou migrants ne travaillent et favorisant leur scolarisation », estime le Représentant spécial du Secrétaire Général sur les migrations et les réfugiés, l’ambassadeur Tomáš Boček, dans un rapport. Il appelle aussi le Conseil de l’Europe à collaborer avec les autorités turques pour améliorer la situation des millions de réfugiés qui vivent hors des camps, dans des conditions très précaires, notamment en facilitant l’accès au marché de l’emploi pour les personnes en âge de travailler.

Les efforts considérables déjà déployés par les autorités turques méritent d’être salués. La Turquie compte en effet la plus grande population de réfugiés au monde : 3,1 millions de personnes, dont environ 2,75 millions de Syriens. Il serait cependant utile que le Conseil de l’Europe apporte son soutien à la Turquie pour lui permettre de continuer à gérer la situation des réfugiés conformément aux normes de l’Organisation en matière de droits de l’homme, souligne le rapport. Entre le 30 mai et le 4 juin 2016, le Représentant spécial a effectué des visites sur le terrain, à Istanbul et dans les environs, et s’est rendu dans des camps et des centres de rétention situés en Thrace orientale, dans le sud-est de la Turquie et sur la côte égéenne. Il a aussi rencontré des représentants des autorités turques compétentes et d’OING et ONG travaillant avec les migrants et les réfugiés. Cette mission d’information visait à évaluer la situation des réfugiés et des migrants en Turquie et à recenser les domaines où le Conseil de l’Europe pourrait apporter une aide concrète, notamment en ce qui concerne les enfants et les mineurs non accompagnés.

Lire la suite « Turquie, réfugiés : le Conseil de l’Europe souligne la nécessité de lutter contre le travail des enfants, de favoriser la scolarisation et d’améliorer la situation des réfugiés qui vivent dans la précarité. »

Peut-on continuer à croire au rêve de l’olympisme et tout oublier ?

Dopage, corruption, impréparation du pays organisateur, rien n’a manqué. Certes on peut saluer l’initiative d’accueillir pour la première fois sous la bannière olympique une délégation de dix athlètes réfugiés. Dix athlètes contre des dizaines de millions de réfugiés et de déplacés, la caisse de résonance planétaire sera-t-elle suffisamment forte ?on peut en douter. La crédibilité de la Russie de Poutine est totalement discréditée depuis les révélations d’un dopage d’Etat généralisé et cela de longue date. Mais la tolérance zéro proclamé par le CIO à de nombreuses reprises a failli lui aussi : en n’ excluant pas la Russie, le CIO a démontré, s’il en était besoin, que le principe de la tolérance zéro s’atténue considérablement quand les enjeux géopolitiques deviennent trop puissants. Incohérence portée à son plus haut niveau quand dans le cadre des jeux paralympiques, c’est l’ensemble de la délégation russe qui a été exclues. Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà. Lire la suite « Peut-on continuer à croire au rêve de l’olympisme et tout oublier ? »

Le pape aux Jeux olympiques : il écrit à l’équipe des réfugiés

Eulogos a été parmi les premiers à signaler la possible présence d’une équipe composée de réfugiés. C’est chose faite 10 athlètes concourent sous les couleurs de l’olympisme. Lire la suite « Le pape aux Jeux olympiques : il écrit à l’équipe des réfugiés »

Aux sources des violences religieuses .

Les explications multiples s’affrontent , obscurcissent la compréhension et renforcent les affrontements. Pour les uns c’est le silence religieux(1) dans le quel s’engouffrent les obscurantismes dont l’obscurantisme meurtrier du terrorisme islamique, pour d’autres nous assistons au retour du religieux qui s’accommode mal de la sécularisation triomphante. Pour d’autres encore c’est la détresse humaine qui s’étend sur la planète entière qui génère les formes de religion les plus violentes. Ce serait même le goût pour la violence qui serait à l’origine de ces actes qui font la « une » des journaux plus que la fascination pour l’islam proprement dit. Lire la suite « Aux sources des violences religieuses . »

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 153 autres abonnés