Depuis novembre 2016, un mouvement appelé « Pulse of Europe » émerge et se fait connaître. Ce mouvement est totalement apolitique, n’est rattaché à aucun parti politique ni à une quelconque institution: c’est un mouvement citoyen. Aurélien Condomines, organisateur et représentant français de ce mouvement a répondu à nos questions.

Une initiative citoyenne en provenance d’Allemagne 

C’est Daniel Röder, avocat en Allemagne, et sa femme, Sabine, qui ont créé ensemble le mouvement en novembre 2016. Choqué par le Brexit et par l’effrayant résultat des élections présidentielles américaines, le couple a voulu agir, à son échelle, afin d’empêcher qu’un tel schéma ne se répète au sein de l’UE avec en première vue bien sûr, les élections aux Pays-Bas (mars 2017) et en France (avril 2017). Après l’effet boule de neige du mouvement (25 000 citoyens européens dans les rues le 12 mars 2017), le couple continue de s’y consacrer et se rend même dans des écoles allemandes pour échanger avec les élèves.

Son atout : la récurrence des rassemblements

Tous les dimanches, aux alentours de 15h, des citoyens se réunissent autour d’un même thème, l’Union européenne. Dans la rue, munis de drapeaux et de ballons aux couleurs de l’Union, ces citoyens venant d’horizons divers se rencontrent et échangent dans une bonne humeur toujours au beau fixe.

A Paris, Aurélien a été contacté par les initiateurs allemands et a organisé, entouré de son épouse et de ses amis, un premier rassemblement dans la capitale française le 26 février 2017. Depuis, tous les dimanches, ce même rassemblement a lieu, réunissant de plus en plus de citoyens. « En Allemagne, ils ont commencé deux mois avant nous et ils sont maintenant plusieurs dizaines de milliers dans les rues chaque dimanche » nous explique-t-il. Le bouche à oreille fonctionne, les gens s’impliquent, le mouvement prend de la puissance et s’étend.

Ce qui est remarquable, c’est que la plupart des organisateurs n’ont jamais participé à quelque chose de ce genre mais l’idée séduit et entraine les citoyens. « La magie opère, on se rend compte que le message positif pour une Europe unie fait vibrer les gens », raconte Aurélien.

Les valeurs défendues

Selon la charte du mouvement, les fondateurs et membres de Pulse of Europe veulent contribuer à préserver une Europe unie et démocratique, « dans laquelle la liberté, l’Etat de droit, la dignité humaine et les droits fondamentaux sont respectés, pour le bien de tous et la paix sur notre continent ».

Plus concrètement, ses membres soutiennent les valeurs originaires de l’Union européenne pour s’opposer aux discours populistes qui savent très bien comment se faire entendre.

« Dans un contexte où ceux qui jouent sur les sentiments de peur et de défiance font beaucoup de bruit, la majorité silencieuse des citoyens qui sont en faveur de l’unité des peuples en Europe doit pouvoir trouver à s’exprimer ». 

Ce mouvement est donc l’expression de ceux pour qui l’Union européenne représente quelque chose de positif, qui mérite qu’on s’implique pour elle. Décideurs d’agir et conscients des bienfaits apportés par l’Union tout au long de sa construction, les membres se battent pour le projet européen avec le ferme espoir d’arriver à le préserver et à aller de l’avant.

A l’heure où la cote de popularité de l’Union européenne est au plus bas, où elle est parfois même considérée comme un sujet tabou, Pulse of Europe fait le choix d’informer les citoyens sur le contenu des textes européens et sur la protection que ceux-ci confèrent. Le mouvement est également persuadé qu’une destruction de l’Union européenne mènerait à un véritable désastre, un « chaos » où les libertés fondamentales, la justice et le principe de sécurité juridique seraient compromis. Il est important désormais de se rendre compte que certaines questions ne sont plus seulement de portée nationale et que pour résoudre certains défis internationaux tels que l’immigration, l’économie ou encore le changement climatique, les Etats ont besoin de l’Union européenne.

Néanmoins, il ne faut pas opérer de confusion. Si ce mouvement est attaché à l’Union européenne et à sa construction, ses membres ont cependant conscience des nécessaires réformes qu’il faut apporter à la construction européenne afin que cette dernière puisse gagner en efficacité.

Pour l’instant le principal objectif est de maintenir l’organisation en place et la paix qu’elle promeut. Ensuite, il serait temps de savoir quelle sorte d’union la société civile souhaite pour l’avenir.

Face aux discours populistes et nationalistes, Pulse of Europe veut lutter contre la passivité des citoyen. En effet, cette dernière, dans l’état actuel des choses, peut s’avérer être un réel avantage pour les extrêmes politiques qui pullulent en Europe. Le mouvement encourage donc les citoyens à agir et à faire entendre leurs voix, à être des acteurs pour l’avenir.C‘est par l’union de ceux qui portent l’idéal de paix européen que les choses changeront.

Quoi qu’il en soit, initiative est un message d’espoir, qui rassure et conforte dans l’idée que les citoyens européens sont prêts à se rassembler par amour de l’Europe et des valeurs sur lesquelles elle s’est construite, unis dans la diversité. 

L’avenir à plus long terme 

Aujourd’hui, d’autres villes suivent le même schéma. Des citoyens interpellés par le mouvement et par les rassemblements au sein de l’Europe contactent les organisateurs et mettent tout en oeuvre pour l’organiser dans leur propre ville.

De nombreuses métropoles ont désormais répondu présent aux quatre coins de l’Union européenne :

  • En France: Paris, Strasbourg, Toulouse, Montpellier, Lyon…
  • En Allemagne : plus d’une vingtaine de villes (Frankfurt Am Main, Freiburg im Breisgau, Karlsruhe, Köln…)
  • Ailleurs : Amsterdam, Lisbonne, Bruxelles, Innsbruck…

En France, Lille, Tours, Limoges ou encore Clermont-Ferrand sont d’ailleurs les prochaines villes sur la liste.

Aujourd’hui, les membres du mouvement espèrent que leurs actions vont permettre de faire entendre aux politiciens européens que les citoyens, à savoir leurs électeurs sont profondément attachés à l’Union européenne et que celle-ci constitue pour eux un intérêt  majeur.

Aurélien, pour conclure, annonce que les membres de Pulse of Europe réfléchissent « au niveau européen, à la meilleure manière de continuer à porter cette idée après la période électorale ».

Si vous êtes intéressés par l’organisation d’un rassemblement #Pulse of Europe, n’hésitez pas à les contacter!

Sabrina Terentjew

Pour aller plus loin : 

http://pulseofeurope.eu/?lang=fr

http://www.euractiv.fr/section/avenir-de-l-ue/interview/pulse-of-europe-something-new-could-emerge-from-eu-ruins/?utm_medium=Social&utm_campaign=Echobox&utm_source=Facebook&utm_term=Autofeed#link_time=1489742377

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pulse_of_Europe

http://www.bento.de/politik/pulse-of-europe-was-steckt-hinter-der-bewegung-1175987/