L’UE dénonce la confirmation d’une peine de mort en Bielorussie. La porte-parole de la Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité a rappelé le 30 mars dernier que l’UE était opposée à la peine capitale dans tous les cas, après la confirmation par la Cour suprême de Bielorussie de la condamnation de la peine de mort de Ivan Kulesh. 

Ce dernier avait été condamné pour meurtres et vols en première instance en novembre par le tribunal de première instance régional de Grodno.

La porte-parole de la Haute représentante a rappelé qui’ il avait été prouvé que la peine de mort était un échec en tant que moyen de dissuasion et qu’elle représentait «  une négation inacceptable de l’intégrité et de la dignité humaine »  « Nous exhortons la Bielorussie, seul pays en Europe qui applique encore la peine de capitale, à respecter le doit à la vie de chacun de ses citoyens et à adhérer à un moratoire mondial sur la peine de mort comme première étape vers son abolition » a souligné une nouvelle fois la porte-parole.

 

Pour en savoir plus