Les 12 et 13 juin s’est tenue la Conférence internationale sur les femmes et le sport, à laquelle a participé Androulla Vassiliou, Commissaire européenne à l’Éducation, à la Culture, au Multilinguisme et à la Jeunesse.

 Le sport est un domaine où les inégalités entre hommes et femmes sont traditionnellement très présentes : la représentation des femmes dans les compétitions internationales s’est faite progressivement. Le Comité Olympique International a créé un Groupe de Travail sur les Femmes et le Sport en 1994, qui a pour but premier de façonner des politiques appropriées pour ce domaine.

 La VIè Conférence internationale sur les femmes et le sport, « Lead the change, be the change » organisée par le groupe de travail a eu lieu le 12 et 13 juin à Helsinki. La cérémonie d’ouverture a réuni plus de 800 participants de près de 100 pays différents. La Conférence s’est articulée autour de cinq thèmes principaux autour du sport : la créativité, le bien-être, le changement en politique sportive, la poursuite de l’excellence et la promotion des droits de l’homme.

 Lors de la cérémonie d’ouverture, Androulla Vassiliou a tenu un discours : elle a souligné l’importance d’une telle conférence pour partager les pratiques et les expériences autour du sport et de l’égalité entre les sexes. Selon elle, l’UE est un lieu de la plus grande importance pour le sport et pour les droits de l’homme : le but poursuivi par le groupe de travail se concentre sur le sport mais va bien au de là, grâce aux valeurs qu’il porte : égalité entre les sexes, respect, tolérance.

 L’engagement de la Commissaire se retrouve également au sein des politiques internes de l’UE. Un jour avant la conférence, A. Vassiliou a lancé la première semaine européenne du sport, qui se tiendra lors de la deuxième semaine de septembre 2015. Eurobaromètre a révélé en avril 2014 le faible niveau de sport des Européens : 59 % des interrogés ont déclaré ne jamais faire du sport. La semaine du sport devra donc sensibiliser les citoyens européens à l’importance du sport pour leur vie quotidienne et leur bien-être. La Commission aura pour rôle d’organiser et de coordonner les activités au niveau européen, qui devront toucher le plus large public possible. La Commission compte également solliciter des Ambassadeurs parmi les athlètes et hautes figures du sport. Une opération de communication sera lancée avec l’organisation d’une conférence de haut niveau sur l’activité sportive et avec la diffusion d’une boîte à outils comprenant un label «Semaine européenne du sport ».

 Le sport peut-il représenter également un moyen pour le niveau de décision européen d’être plus proche des citoyens ? Si l’évènement est relayé au niveau local, en insistant sur l’initiative européenne, cela peut en effet toucher les citoyens. Encore faut-il que les médias et les gouvernements nationaux diffusent l’information.

Margot Molenda

Pour en savoir plus

International Working Group on Women and Sport, « 6th IWG Conference on Women and sport » : http://www.iwg-gti.org/@Bin/370493/Article+-+6e+Conf%C3%A9rence+mondiale+du+GTI+sur+les+femmes+et+le+sport.pdf(Fr)

– Site de l’International Working Group on Women and Sport : http://www.iwg-gti.org/#Home (En)

– Commission européenne, Communiqué de presse « Presentation of the future European sport week », 11 juin 2014 : http://europa.eu/rapid/press-release_SPEECH-14-450_en.htm (En)