Les lecteurs de Nea say sont bien informés de toutes le péripéties qu’a connu ce dossier douloureux pour les victimes et cela de puis plusieurs années (dès que furent connues grâce au Washington Post l’existence des « Extraordinary Renditions ».Un rapport publié le 5 février dernier par une association humanitaire américaine, Open Society Justice Initiative relancera peut être dans l’UE un dossier consciencieusement oublié.

Ce rapport vient bien après ceux, fortement documentés, du Conseil de l’Europe (Rapport Dick Marty) , du Parlement européen (Claudio Fava, puis plus récemment Hélène Flautre). Le dernier rapport en date, celui de Hélène Flautre, ne faisait qu’interpeller, une fois de plus, certains Etats membres quant à leurs responsabilités, pour ne pas dire leur complicité dans cette affaire, inextricablement liée à Guantanamo.

Open society Justice Initiative nous dit qu’au moins 54 pays dont plusieurs pays européens, auraient coopéré à ces opérations d’enlèvement, de transports et d’emprisonnement secrets et de torture. Le rapport fait état de multiples violations des droits de l’homme, facilitées par la complicité à l’égard des opérations de la CIA. La détention secrète, les transferts officieux de prisonniers n’auraient pas été possibles sans la participation active de gouvernements étrangers. Ces gouvernements doivent être tenus pour responsables » affirme l’Open Society Justice. L’Association montre du doigt le Pakistan, l’Afghanistan, l’Egypte et la Jordanie, où l’existence de prisons secrètes et l’usage de la torture sont connus depuis plusieurs années. Mais la liste inclut également l’Irlande, l’Islande, et Chypre qui avec d’autres pays auraient ouvert leur espace aérien à des avions transportant des prisonniers hors de tout cadre judiciaire. La Pologne, la Roumanie, la Lithuanie auraient hébergé des prisons secrètes sur leur territoire. D’autres pays sont nommés : l’Allemagne, l’Espagne, le Portugal et l’Autriche. Bref tous ceux qui furent signalés par les rapports des parlementaires européens qu’ils s’agissent du Parlement européen ou de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. Le premier Dirk Marty avait pour le Conseil de l’Europe tout dit et rapporté, ou presque.

Le moment est venu de s’interroger sur le sort du rapport de Hélène Flautre : les conclusions sont particulièrement fermes et ne permettent pas d’échappatoires.Il se veut un « suivi » du rapport Fava. Les députés européens auront-t-ils le courage de poser les questions qui fâchent, une nouvelle fois et pour la dernière fois peut-être, ou bien se tairont-ils par prudence et habileté alors que se profilent à l’horizon les prochaines élections ?

Pour en savoir plus :

      -. GlobalizingTorture : CIA Secret Detention and Extraordinary Rendition http://www.opensocietyfoundations.org/sites/default/files/globalizing-torture-20120205.pdf

      -. Rapport de Hélène Flautre: allégations de transport et de détention illégale de prisonniers par la CIA dans des pays européens: suivi du rapport TDIP du Parlement européen(FR) http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=REPORT&reference=A7-2012-0266&language=FR (EN) http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+REPORT+A7-2012-0266+0+DOC+XML+V0//EN

      -. Rapport de Claudio Fava sur les allégations de transport et de détention illégale de prisonniers par la CIA dans des pays européens(FR) http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=REPORT&reference=A6-2007-0020&language=FR  (EN) http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+REPORT+A6-2007-0020+0+DOC+XML+V0//EN

      -. Dossier Guantanamo de Nea say http://www.eu-logos.org/eu-logos-nea-recherche.php?q=guantanamo&Submit=%3E

        -. Dossier CIA de Nea say http://www.eu-logos.org/eu-logos-nea-recherche.php?q=cia&Submit=%3E

      -. Dossier prisons secrètes de la CIA de Nea say http://www.eu-logos.org/eu-logos-nea-recherche.php?q=prisons+secretes&Submit=%3E

      -. Dossier vols secrets de la CIA http://www.eu-logos.org/eu-logos-nea-recherche.php?q=vols+secrets&Submit=%3E