Une nouvelle fois Nea say utilise la formule du « sport en danger » que vient confirmer le rapport de Santiago Fisas Ayxela (PPE espagnol). Le Parlement européen a adopté le 2 février dernier ( en plénière une résolution sur la dimension européenne du sport par 550 voix pour, 73 contre et 7 abstentions. La résolution se situe dans la droite ligne de la communication sur le sport dela Commissioneuropéenne adoptée il y a un an (cf. Nea say).Le texte s’attaque au dopage, à la violence dans les stades, au trucage dans les matchs et aux dérives de comportement des agents de joueurs, défis qui exigent une action plus coordonnée au niveau européen afin de développer une véritable politique européenne du sport.

 

L’ensemble des mesures proposées par la résolution doit venir consolider et coordonner les mesures prises au niveau national dans le respect des principes de subsidiarité et d’autonomie des instances sportives comme l’a particulièrement souligné le rapporteur.

 

La résolution place l’éclairage sur les points suivants :

 

      -. soutenir la pratique sportive des filles ( cf. autre information concernant la prise position de Human Rights Watch): l’UE doit identifier et éliminer tous les obstacles, notamment d’ordre religieux ou culturel, susceptibles d’empêcher les femmes de pratiquer un sport. Une meilleure représentation des femmes dans les instances dirigeantes des fédérations sportives doit être également encouragée ;

 

      -. liste noire des hooligans : les députés demandent aux instances sportives et aux autorités nationales de coopérer afin d’établir une liste noire des supporters violents dont l’accès aux stades doit être interdit. Actuellement seules les personnes condamnées sont fichées. Dans le même ordre d’idée ils préconisent une politique plus ferme contre l’homophobie et le racisme à l’encontre des athlètes ;

 

      -. combattre le dopage, les paris illégaux et le trucage des matchs : le trafic de sibstances dopantes doit être combattu au même titre que le trafic de drogue.Pour combattre le trucage des matchs, le blanchiment  d’argent et les paris illégaux, les députés demandent la criminalisation de toute activité frauduleuse et la mise en place d’un système de licences pour les opérateurs de paris (cf. autre article) ;

 

      -. encadrer les agents des joueurs : la profession devrait être réglementée et exiger un minimum de qualités comme un siège fiscal sut le territoire de l’UE et un code de conduite pour l’obtention d’une licence. Le nouveau registre européen des agents contiendrait également le nom des joueurs pour lesquels ils travaillent. Les agents devraient être rémunérés de manière échelonnée pendant toute la durée de l’engagement du joueur plutôt que d’être payés uniquement lors de l’engagement du joueur ;

 

      -. encourager les doubles carrières : les autorités nationales devraient garantir aux athlètes de haut niveau une formation scolaire adéquate ainsi que des aménagements spécifiques pour les études supérieures de manière à garantir un avenir pour les sportifs qui abandonnent leur carrière. Une reconnaissance européenne de leurs qualifications et expériences athlétiques devrait encourager la mobilité des sportifs et des entraîneurs via un programme d’échanges, une sorte d’Erasmus sportif. La résolution propose également, afin de renforcer l’identité européenne du sport, d’organiser  une journée européenne du sport, chaque année, et de hisser le drapeau européen lors d’évènements sportifs d’envergure mondiale.

Le rapport présenté a rencontré un très large consensus mais a néanmoins suscité des commentaires au sein des différents groupes politiques :

 

Les conservateurs du Groupe ECR (European Conservatives and Reformists)  ont rappelés qu’ils étaient très vivement opposés à toute référence au drapeau européen ou au logo de l’Union européenne lors des manifestations sportives de dimension international. Lors du vote en commission (2ducation et Culture) les conservateurs ont voté contre les dispositions du rapport qui rendaient ce la obligatoire.. Par conséquent sous la pression des conservateurs, le texte adopté en plénière a ramené l’obligation de porter les couleurs européennes à une simple suggestion. Les conservateurs sont également opposés à l’idée d’imposer aux agents des joueurs d’avoir leur siège fiscal sur le territoire de l’Union européenne. Selon eux, c’est aux Etats membres et aux organisations sportives de prendre une décision à ce sujet.

 

Pour la députée lettone Tatjana Zdanoka (Vert-Ale), le rapport n’aborde pas certains problèmes d’ordre social, comme un allègement du fardeau fiscal pour les acteurs du sport les moins bien payés, en particulier pour les sportifs retraités. Elle aimerait également mettre davantage en valeur les sports traditionnels, une demande soutenue par le député Oriol Junqueras.

 

Les députées françaises du PPE, Marie-Thérèse Sanchez-Schmid et Sophie Auconie, se sont félicitées du rapport qui reconnaît la valeur du sport comme facteur important de croissance économique. Mme Sanchez-Schmid appellela Commissioneuropéenne à proposer pour le sport un budget spécifique et ambitieux. Elles se demandent si l’enveloppe de 238 millions d’euro proposés pour le sport au sein du nouveau programme « Erasmus pour tous » est suffisante.

 

Pour la députée néerlandaise S&D Emine Bozkurt, les dispositions concernant la protection des sportifs mineurs est insuffisante. S’agissant des agents des joueurs, il faut des standards professionnels, un code de conduite assorti de sanctions et une liste noire pour protéger les jeunes joueurs, de façon efficace. Quant aux mesures s’attaquant à la corruption et aux matchs truqués, elles manquent de concrétisation et restent faibles. Selon Emine Bozkurt  les fraudes dans le sport doivent être régies par le droit pénal. Par conséquent les organisations sportives ont un réel intérêt à travailler en étroite collaboration avec Europol et Eurojust afin d’intensifier la lutte.

 

      -. Texte de la résolution (FR) http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+TA+P7-TA-2012-0025+0+DOC+XML+V0//FR&language=FR

 (EN) http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+TA+P7-TA-2012-0025+0+DOC+XML+V0//EN

 

      -. Dossier de Nea Say sur le sport http://www.eu-logos.org/eu-logos-nea-recherche.php?q=sport&Submit=%3E