La promesse électorale de Barack Obama qui prévoyait de fermer la prison de Guantanamo est fortement compromise. Le ministre de la Défense, Robert Gates, a fait savoir, le 17 février dernier, devant une commission du Congrès que la chance de fermer le camp, déjà fortement controversé, était « très, très faible ».

Cela serait du selon Robert Gates à l’opposition du Congrès qui craint le danger que pourrait causer la répartition de terroristes présumés dans des prisons du continent américain. Rappelons que Guantanamo est une base militaire américaine  située sur le territoire de Cuba.

Par ailleurs on annonce la condamnation à 14 ans de prison d’un détenu soudanais, mais le détenu ne devrait néanmoins purger que quelques années de plus en prison en vertu d’un accord secret par lequel il s’engage à coopérer avec le parquet pour poursuivre d’autres codétenus à Guantanamo. Il est emprisonné à Guantanamo depuis 2002 et est le sixième détenu condamné par des tribunaux militaires de la base américaine.