Le président Barack Obama reste déterminé à fermer le centre de détention de Guantanamo malgré les critiques visant le fait que Washington fait juger des individus soupçonnés de terrorisme par des tribunaux civils, a fait savoir ,jeudi 18 novembre, la Maison blanche.

Le président demeure déterminé à fermer Guantanamo Bay pour s’assurer que ce ne soit plus l’affiche publicitaire de recrutement  ce qu’il est à l’heure actuelle pour Al Qaïda », a dit Robert Gibbs, porte-parole de la présidence, lors d’un point de presse.

L’acquittement par un  jury civil de Ahmed Khalfan Ghailani, (cf. autre nouvelle) a soulevé beaucoup de critiques qui estiment  que ce verdict soulève des questions sur la capacité du gouvernement à poursuivre avec succès les détenus de Guantanamo encore accusés de terrorisme, et sur ce que cela signifie pour la fermeture de la prison. Obama n’a pas été en mesure de tenir sa promesse de fermer le centre pénitentiaire dans la première année de sa présidence et d’en transférer les détenus dans différentes prisons aux Etats-Unis. L’opposition républicaine insiste pour que ces suspects comparaissent devant des tribunaux militaires.

Gibbs a dit que l’avenir de ces procès restait à déterminer mais que l’issue du procès de Ghailani serait au nombre des éléments pris en considération.