Les aéroports britanniques vont être équipés de scanners corporels et les bagages à main de tous les passagers, même ceux qui sont simplement en correspondance, passeront au détecteur d’explosifs, a annoncé, dimanche  3 janvier, Gordon Brown.


« Pour quelque technologie que ce soit, nous ne pouvons avoir une preuve absolue d’efficacité à 100% », a reconnu le Premier ministre britannique, en présentant sur la BBC les nouvelles mesures de sécurité mises en place en Grande-Bretagne, après l’attentat manqué de Noël sur le vol Amsterdam-Detroit. « Nous avons découvert qu’il existe une nouvelle forme d’explosif qui n’est pas détectée par les machines ordinaires », a déclaré Gordon Brown. « Nous devons aller plus loin. Nous premier devoir est d’assurer la sécurité des gens de ce pays ». Le principal opérateur des aéroports britanniques BAA a commandé des scanners corporels pour Heathrow, l’aéroport le plus fréquenté d’Europe. Il estime que ces appareils doivent être utilisés dans le cadre de procédures de sécurité plus larges. « Nous sommes d’avis que c’est en combinant la technologie, le renseignement et le profilage des passagers que l’on peut ériger une défense plus robuste face à la nature changeante et imprévisible de la menace terroriste contre l’aviation », explique BAA dans un communiqué.