L’Etat de New York ne deviendra pas le sixième Etat des Etats-Unis à légaliser les mariages  gay. Les sénateurs de l’Etat ont rejeté mercredi 2 décembre un projet de légalisation des mariages homosexuels, qui avait pourtant été approuvé auparavant par l’Assemblée (chambre basse) locale.Le gouverneur de l’Etat de New York, David Paterson, l’un des plus fervents partisans de la légalisation, avait promis de promulguer la loi en cas de vote favorable.

Le vote a été moins serré que prévu. Les sénateurs ont finalement rejeté par 38 voix contre -et 24 pour- ce projet de loi qui aurait fait de l’Etat de New York le sixième Etat américain à légaliser les mariages homosexuels après le Connecticut, l’Iowa, le Massachusetts, le Vermont et le New Hampshire, la loi entrant en vigueur le 1er janvier prochain dans ce dernier Etat. Le mois dernier, les électeurs de l’Etat du Maine avaient abrogé par référendum une loi de légalisation des mariages homosexuels avant qu’elle n’entre en vigueur.

Mercredi, lors du débat au Sénat (chambre haute) de l’Etat de New York, le sénateur Eric Adams, pro-légalisation, avait demandé à ses pairs de laisser de côté leurs croyances religieuses pour ce vote. « Quand je franchis les portes de cette assemblée, ma Bible reste dehors », avait-il lancé. Ce à quoi lui avait répondu le sénateur Ruben Diaz, seul anti-légalisation à avoir pris la parole: « Vous vous trompez. Vous devriez tout le temps avoir votre Bible avec vous ». L’Etat de New York n’autorise pas, non plus, les unions civiles entre personnes du même sexe. En revanche, il dispose de plusieurs lois, décrets et décisions de justice qui accordent aux couples homosexuels un grand nombre des droits dont bénéficient les couples mariés.