Depuis 22 ans, les étrangers porteurs du virus étaient interdits de territoire américain. Obama a décidé de lever cette mesure à compter de début 2010.  Les Etats-Unis prendront le 2 novembre  les dispositions pour lever l’interdiction faite aux porteurs du virus du sida d’entrer sur leur territoire et la liberté de voyager sera restaurée tout début 2010, a annoncé ce vendredi le président Barack Obama.
«Il y a 22 ans, par une décision fondée sur la peur plutôt que sur les faits, les Etats-Unis ont instauré une interdiction d’entrer sur le territoire pour ceux qui étaient porteurs du virus du sida, a déclaré le chef de l’Etat américain. Nous parlons de faire disparaître le stigmate que représente cette maladie, mais cela ne nous a pas empêchés de traiter comme une menace ceux qui vivaient avec et qui nous rendaient visite.» Actuellement, une dizaine de pays dans le monde appliquent une telle réglementation. «Si nous voulons être à la pointe du combat contre le sida dans le monde, nous devons nous comporter comme tels, a déclaré Obama. C’est pourquoi mon administration publiera lundi une ultime réglementation qui supprimera l’interdiction d’entrée, avec effet juste après le Nouvel an.»